Décryptage

Décryptage # 3 IHEGC – ICI LONDRES … – 16 octobre 2020

DECRYPTAGE IHEGC #3 – ICI LONDRES …

L’IHEGC (Institut des Hautes Études en Gestion de Crise) est un Institut de formation spécialisé dans la formation des dirigeants et acteurs du changement à la gestion des crises et des transformations.

Nous poursuivons notre série sur le décryptage de l’actualité.

Aujourd’hui : la vie au Royaume-Uni sous Boris Johnson

Ici Londres …

Vivant à Londres depuis plus de six ans maintenant, j’ai toujours pu me rendre compte des différences entre la France et le Royaume-Uni : énergie positive, entreprenariat, mentalité par rapport au travail, agilité, pragmatisme…

Oui mais la COVID-19 est passée par là …

Balbutiements en mars alors que tous les grands pays confinaient, aucune position claire sur le masque, les gestes barrières.

Mais deux semaines avant la France, dès la fin février, les entreprises ont massivement renvoyé leurs collaborateurs chez eux et les ont faits télétravailler en leur indiquant qu’ils ne reviendraient pas avant janvier 2021.

Les plus grandes Universités comme Cambridge, Oxford ou LSE annonçaient dès le mois d’avril que l’année universitaire 2021 serait online (sans toutefois que les tarifs prohibitifs ne soient abaissés…).

Aujourd’hui. Londres, cette ville melting pot au confluent de l’Europe, du Moyen-Orient, des pays de langue russe, d’endort.

La City est désertifiée, les Wework qui avaient fleuri comme des marguerites aussi, la chaîne PRET A MANGER réputée pour sa qualité a perdu 85% de son chiffre d’affaires dans la City et 70% dans Londres…

Les fonds de commerce se ferment les uns après les autres, y compris ceux de grandes marques, et beaucoup ne rouvrent pas et n’y arriveront pas…

Plus de la moitié des restaurants sont condamnés à bref délai … Même des pubs bien placés ferment leurs portes.

Et pendant ce temps-là, les landlords (les propriétaires fonciers) ne diminuent pas leurs loyers sur les surfaces commerciales alors que les vacances de locaux explosent.

Les loyers des particuliers baissent fortement car c’est un marché beaucoup plus flexible.

Londres est désertifié dans son centre-ville, Selfridges est vide, avec les corners qui ferment les uns après les autres, et les high streets souffrent.

Harrod’s qui vit de la clientèle du Moyen Orient est … vide, avec un peu de passage au rez-de-chaussée, mais peu d’acheteurs et des ventes en diminution estimées à 85% sur son milliard de chiffre d’affaires dont 150 millions avec la seule marque CHANEL.

Les restaurants et les pubs ferment à 22 heures permettant deux services car les anglais aiment bien aller manger (ou boire…) vers 18h.

Pas de couvre-feu, mais des dénonciations entre voisins si on est plus de 6 chez soi….

Mais ici, pas de PGE, un simple prêt de 50.000 £ pour un an pour les entreprises, un régime historique de chômage partiel (le « furlough scheme ») qui touche à sa fin, et rien d’autre.

Le « quoi-qu’il-en-coûte » n’est pas à l’ordre du jour.

Boris Johnson aura commis l’exploit de tuer l’économie de son pays à très grande vitesse en mettant en place une quarantaine qui prive le Royaume-Uni de ses riches et dispendieux visiteurs habituels du moyen Orient et des pays de langue russe (qui depuis une dizaine d’années ont quitté Paris pour Londres), tout en empêchant les hommes d’affaires du secteur financier de voyager.

Finalement la France aura été bien plus agile que le pays de Sa Majesté, les mesures outrageusement coûteuses auront finalement eu raison des faillites qui sont à un niveau inférieur à la normale, le taux d’activité avant les nouvelles restrictions de cette semaine atteignait 95%, et les grands mouvements capitalistes se déroulent sous nos yeux comme autant de sagas aux noms du CAC40 ou du SBF 120 avec les tribulations d’Arnaud Lagardere, de Tiffany ou de Suez.

Nul doute que le BREXIT dont le Royaume-Uni n’a plus les moyens sera un coup de glaive pour de prochaines années qui s’annoncent difficiles ici.

IHEGC – Arnaud Marion

16 octobre 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 ⁄ 15 =